dimanche 29 juin 2008

hasta luego

Bonsoir collègue !

Je t'avais promis le texte de mon discours de départ à la r'traite.
Le voici...

Bon grand courage à toi et aux autres !!!!
Pat


Pour départ retraite…

AH !!! Retraité de l'Education nationale !!! Ça ne va même pas se remarquer tant nous ne fichons rien, tant nous avons de vacances.

Les instit's de la République sont des fainéants invétérés, tout le monde le sait.

En fait, je vais vous dire un secret (je ne voudrais pas parler à la place de mes collègues qui risquent aussi de se sentir visés… je les vois qui se désolidarisent… bon…, mais aujourd'hui, je vais tout lâcher)…

Je suis en somme un usurpateur !

Pendant plus de 37 ans, je me suis enrichi ! Oui enrichi ! Et ceci avec vos impôt !

Comment suis-je devenu un usurpateur de la sorte ?

D'abord, à la fin de la troisième (pas de la IIIè République, non à la fin de la troisième année d'études secondaires), je passe le concours d'entrée à l'Ecole normale.
C'était en 1968 ! Une date marquée au fer rouge, une date de mauvaise augure, vous frémissez déjà !
Ensuite il faut aller jusqu'au bac, rien de plus banal, seconde; première terminale et enfin en 1971 je deviens "élève maître".
Deux ans de formation serrée et bien encadrée, (deux années à passer des nuits sombres à se creuser la tête pour trouver le souterrain qui mène à l'école normale de filles.)
Bref, deux années de dur labeur avec au bout l'espoir de… plein de vacances, de congés, de farniente, les pieds en éventail sur une chaise longue, bref, tout ce qui convient en fait à un être humain normalement constitué.
On décroche le CFEN (certificat de fin d'Etude Ecole Normale), puis le CAP (Certificat d'aptitude pédagogique).

Et enfin je suis instituteur ! Titulaire ! Avec ma classe ! Responsable à 20 ans exactement de ma première classe ! A moi !
Rentrée 1973 ! Première année, premier poste ! Lourde responsabilité, joie, bonheur, angoisse, tout se mêle, mais je ne sais pas encore que je suis un usurpateur et que je vais m'enrichir ! m'enrichir !… avec vos impôts !…

Je découvre que ma première paye est dérisoire, mais je trouve ça assez normal puisque je débute. Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs.

Les bœufs arrivent très vite et m'expliquent que la charrue risque de se faire longuement attendre, le salaire d'un instit est en fait un salaire sur 10 mois, puisque nos dites vacances sont obligatoires, elles font partie du contrat.
Nous avons 5 semaines de congés payés comme tous les travailleurs, ce qui est tout à fait normal, mais nous avons en gros deux mois vaqués non payés. Ce qui est normal aussi.

Et là, mon inconscient me dit, bon sang, mais c'est bien sûr ! Tu n'as qu'à t'enrichir ! Tu n'as qu'à travailler plus pour t'enrichir plus !

Et c'est à partir de là que je commence à usurper…

27h de classe avec les élèves ne suffisent pas. Je travaille donc environ 2h-3h le soir pour corriger et préparer ma classe, plus une partie du mercredi et du WE, ça monte facilement à 45h-50h par semaine !!!!
Ah non ! Ça n'est pas payé, ça fait partie du contrat moral, cette fois !
Mais je m'enrichis moralement, c'est pas beau ça ?!…et avec vos impôts.

Et dans la lancée, malgré mes talents de grammairien, de mathématicien, d'Historien, de géographe, de pédagogue, je me dis que d'autres petits boulots pourraient rapporter gros !!!

S'enrichir ! s'enrichir ! voilà le maître mot !… et avec vos impôts…

Alors je me lance ! Je deviens un peu musicien, un peu chanteur, un peu comédien, un peu poète, un peu danseur, un peu entraîneur de rugby, de foot, de basket, de hand, de hockey sur patins, chemineur en VTT…, rafistoleur de stylo, répondeur téléphonique, vérificateur d'ordonnances médicales, moucheur de nez.
S'enrichir ! Travailler plus…!
Un peu maître nageur pour la piscine, un peu pompier avec les alertes incendies, un peu gendarme avec les petits coquins, un peu secouriste on ne sait jamais et cuistot et jardinier à l'occasion.
Et puis pour les classes transplantées et les voyages scolaires, je deviens skieur, spéléologue, alpiniste, navigateur (ça, ça me connaît). Confident humoriste, on tente de rassurer quand un cœur devient trop gros, psychologue, bobologue.

Travailler plus, s'enrichir… Alors je deviens jongleur, clown, un peu magicien ; et comme "trop de vacances tuent les vacances", je m'ennuie, alors avec des amis fainéants instits on fait des colos, du théâtre pour enfant, des animations.

Les années avancent, je m'enrichis !…je m'enrichis ! avec vos…. impôts !

Il arrive parfois que dans un petit village la cantine ait besoin d'un coup de main, alors je propose mes services comme coupeur de viande. A l'occasion je deviens vendeur de ticket de tombola ou de loto, barman à la buvette. Je m'enrichis.

Les récréations aussi sont très enrichissantes ! Je suis tantôt éplucheur de mandarines, médecin, infirmier, dévisseur de bouteille de jus de fruits, attacheur de lacets, crieur d'objets trouvés, responsable du bureau des plaintes, juge, avocat, récupérateur de ballons perchés, dénoueur de cordes à sauter…

Je suis sûr que j'oublie un tas de petits boulots comme par exemple chasseur de poux, informaticien, réparateur de lunettes, extracteur d'écharde, équilibriste, nettoyeur de vomi, même dépanneur de voitures en panne…

Je n'ai jamais essayé avaleur de sabre, mais pendant 37 ans, j'ai appris à avaler des couleuvres, 16 Ministres d'Etat, 15 réformes de l'éducation nationale dans une carrière, ça vous enrichit son homme… avec vos…impôts !!!!

Même si on fabrique du gris avec la peinture en arts plastique, le travail d'instit, comme la vie, n'est pas fait de gris. Du blanc et du noir… et le pinceau passe et repasse entre les deux. Je n'ai jamais trouvé de moments ternes. Heureux, joyeux, ou décevants oui. Réussites, échecs oui. Passion, découragement oui. Du gris, jamais. La vie, simplement la vie.
Et comment fait-on pour arriver au bout ? Parce que les moments heureux, sont largement plus nombreux que les moments de défaite.
Chaque jour la nouveauté, la moindre étincelle le moindre progrès vient contrebalancer la difficulté et l'angoisse. Pour le bien de tous il faut être attentif à ces moments et en re-semer les graines immédiatement.
Et on essaie de faire en sorte que le pinceau passe et repasse entre le blanc et le noir, sans former de gris.

Je ne regrette pas mes 37 ans en tant qu'instit.
Je n'ai pas gagné gros, mais je me suis enrichi. Vraiment enrichi. Je me suis enrichi l'esprit et le cœur… avec vos…impôts, et très sincèrement je souhaite que l'Ecole républicaine continue de compter sur vos impôts.
L'Ecole républicaine est plus qu'un service public. C'est une institution, dans le sens noble du terme. C'est le patrimoine de tous et surtout de celles et ceux qui n'ont pas de patrimoine.
Enfants, parents, collègues, prenez soin de l'école.

Et aussi il faut savoir s'arrêter et ne pas travailler plus pour gagner de moins en moins…

Je sais que vous vouliez me faire un cadeau en fonction de ma passion..!!!
Mais que pourriez-vous faire comme cadeau à quelqu'un qui n'a aucune passion particulière si ce n'est celle de la vie, de l'entente entre les êtres humains…


Pat
juin 2008

24 commentaires:

Isabelle a dit…

Tout simplement : MAGNIFIQUE !!!
Et tellement vrai...!
Bonne retraite !
Isabelle du 77

Barbara a dit…

pat: bravo bravo bravo (tu entends mes applaudissements admiratifs)


si tu le permets j'appelle vite mon conjoint pour lui montrer ;eh oui ,lui ,ça fait dejà 9 ans qu'il a tenu ce discours ....

Bonne retraite (je n'en doute pas vu ton amour de la vie et del'Humanité)

Barbara a dit…

avaleur de couleuvres pas mal!

Anonyme a dit…

éh éh, y a du monde de connecté!

Très bonne retraite bien méritée Pat: maintenant que tu t'es bien enrichi, tu vas pouvoir dépenser toute ta fortune sans problème... de toute façon, c'est un tas d'or inépuisable!
em des zardennes

flo a dit…

Magnifique et émouvant.
Je te souhaite une excellente retraite Pat.

Josephine a dit…

Waouuuuuh!
J'aime bien rigoler mais, là, j'y suis allée de ma petite larmichette.
Prochainement retraitée,j'ai débuté comme toi en 73 avec des classes jusqu'à 50 élèves et je me retrouve dans tout ce que tu dis.
Merci collègue pour avoir su si bien exprimer ce que l'on ressent tous au moment de partir.

Anonyme a dit…

Arrêtez !!!

Vous ne croyez pas que je n'en ai pas des larmichettes depuis quelques jours...

Bisous francs et sincères.
Et à celles et ceux qui n'ont pas terminé je souhaite aussi de s'amuser, être heureux !!!

Pat

ambre (futur ex PE2) a dit…

Quand je serai grande, je serai comme Pat !!!
Enfin j'espère ^^
Je commence à peine à travailler...et moi aussi j'ai senti mes yeux me piquer !
Heureuse retraite Pat...et merci de nous avoir fait partager ce moment d'émotion !

Anonyme a dit…

Sympa à toutes tous de compatir ( on peut aussi faire un jeu de mots avec ce verbe magnifique...)

L'émotion est très grande c'est vrai, mais quand je lis des anciens et des nouveaux (nouvelles plutôt... faudra réfléchir un jour à la féminisation de l'EN...)ça rassure.

C'est assez normal que les yeux piquent en ce moment. C'est la saison tardive.

Merci à vous, et tenez le choc...

Bonne vacances dans tous les cas.
Pat

Anonyme a dit…

Hasta luego
HUGUES AUFRAY

Bonne seconde vie !!!

Anonyme a dit…

Ben bonne retraite mais t'aurais pu faire un peu de Rab : ça t'aurais permis d'ajouter deux réformes et des nouveaux programmes en plus à ton compte ;)
Profite bien
>Benoît<

Anonyme a dit…

Quelle belle plume !!!

Bonne retraite .....

Patricia

Anonyme a dit…

Où ça la plume ?

merci à vous encore !!!!!

Pat

Irène a dit…

Très beau discours !

Kati a dit…

Ben moi, j'ai pas pleuré (ok, quand ça sera mon tour, je pense que si! mais j'aimerais faire un aussi beau discours...) j'ai même plutôt ri à certaines expressions!

Tu écris vraiment bien, Pat et avec humour, sans te prendre au sérieux... (J'ai aussi reconnu certaines "sources"!) On sent bien l'émotion sous le ton badin...

Que le bon vent gonfle les voiles de ton "fameux trois mâts" qui t'emporte vers une nouvelle vie...!

Barbara a dit…

bon joséphine on attend le tiens maintenant....

Anne a dit…

Heu ... Pat, moi c'est pour dans 2 ans ... tu me fais mon discours ??? s'iiiil te plaît !
A part quelques termes qui ne parleront qu'aux français ... la Suisse, ses 23 canton, et donc ses 23 systèmes scolaires (si si c'est le bonheure d'une confédération) se retrouvent dans ce magnifique texte !
Tout est bon, il n'y a rien à jeter ! Félicitations et surtout bonne retraite !
Amitiés

Anonyme a dit…

Ah ! Si que j'aurais su, je me serais installé en Suisse pour m'enrichir plus...

Non c'est une blague !

A dans 2 ans alors...
Amicalement
Pat

Céline a dit…

Ah, la retraite...
Encore plus de 35 ans à m'enrichir avant d'ici penser.

Très beau discours...
Bonne retraite.

Céline

Josephine a dit…

Le mien sera très simple:
" Je remercie avant tout mon mari pour ces longues soirées de découpage de gommettes, ces nombreuses heures passées à me fabriquer des tourillons ou à essayer de concrétiser tout autre idée folle sortie de mon esprit.
Je remercie mes collègues qui ont dû me supporter toutes ces années.... mais que j'ai dû supporter aussi.
Et surtout,surtout, un grand merci aux sociétés Côte d'or, Nestlé, Lindt et Ferrero pour leur soutien quasi quotidien."
Trêve de plaisanterie. Je n'ai pas fait de discours à la réception que nous avons donnée, ma collègue et moi (Eh! oui,nous sommes 2 à partir sur 4 instits dans notre école).Notre directrice nous avait concocté une bonne blague et nous avons fini habillées en vamps devant nos 80 invités.
NON! Vous ne verrez pas les photos!

sandrine a dit…

Wow Pat, suis zémue... C'est très beau ce que tu as écrit ! Et si vrai ! Très bonne retraite à toi et aussi à Joséphine !

Barbara a dit…

au moins ça a fini dans la joie et la bonne humeur génial!(pour les remerciements au mari copier coller pour ici aussi:taper les textes à l'ordi , decouper les etiquettes, les masques ,supporter les recriminations contre les collegues gardées "à l'intérieur "toute la journée, courir les allées de casto et autres ,remplacer 1 parent accompagnateur au pied levé etc etc ...bon ex instit aussi mais quand même !

gros bisous Jo

sandie a dit…

Ouf, ça fait tout drôle de lire cela...c'est si bien écrit, tellement vrai et moi qui suit pourtant une jeune (que 8 ans d'ancienneté!)j'espère m'enrichir autant que toi. Bonne retraite Pat, va t'enrichir des milles autres merveilles de la vie...et moi je vais m'empresser d'envoyer ton texte à mes collègues!

Anonyme a dit…

Et puis surtout bonnes vacances à toutes et tous !

Pat