jeudi 12 novembre 2009

mon école

Juste un petit coup de gueule

Nous sommes une petite école de 3 classes (bien remplies) qui risque de fermer à la rentrée pour des raisons toutes plus stupides les unes que les autres:
- vente des locaux (sûrement au profit d'une école privée) VIVE LE SERVICE PUBLIC
- départ à la retraite d'une directrice qui ne sera pas remplacée (donc économie pour l'éducation nationale) VIVE LA CULPABILITE
- Et pour faire passer la pilule, on met de l'autre côté de la balance la construction d'une cantine (ce qui est voulu depuis plus de 20 ans dans la commune!!!) VIVE LA GUERRE DANS LE VILLAGE

Au final ce sont 73 élèves qui vont être déplacés comme de pions à l'autre bout de la vie (plus de 30 minutes de trajet en bus) ... Toute une vie de quartier autour de l'école qui meurt... Tous les projets auxquels nous avons travaillé et que nous avons mis en place qui sont anéantis...

Heureusement nous avons des parents d'élèves très mobilisés pour sauver leur (notre) école...

voici une idée de dessin: La maîtresse aime les parents qui aiment leur école

Bonsoir
Tinine

16 commentaires:

Barbara a dit…

les parents d'élèves étant aussi des électeurs
tout n'est peut -être pas perdu

chez nous ça s'est vu alors que ça semblait parfois mal parti

COURAGE ++++++
tiens nous au courant

Caroline a dit…

Bonsoir Tinine,
je suis désolée pour ton école et je comprends que tu sois très en colère.
Néanmoins j'avoue qu'un de tes propos m'a blessée... Je suis enseignante dans le privé et non, les écoles publiques ne ferment pas pour permettre l'ouverture d'une école privée... Au contraire, vos locaux appartiennent à la mairie et c'est un avantage dans ta bataille (tu as des électeurs de ton côté!). Il y a 5 cinq l'école (3 classes) où j'étais a été vendu par le diocèse et là aucune pression possible... pas de mandat à renouveler !!!
Bonne chance en tous cas.
Caroline

Caroline a dit…

Comme quoi, on devrait toujours relire avant d'envoyer... "a été venduE "!!! Pitié le Red gang, épargnez-moi...

Anonyme a dit…

Elle ressemble malheureusement trop bien à la mienne d'école : à la fois dans le dessin, mais aussi dans la configuration : 2 classes, un directeur qui part à la retraite et une mairie qui ... réfléchit.

thetys a dit…

je connais ça aussi, nous aussi on est visé. Une maternelle de 2 classes et 2 élémentaires avec des maternelles juste à côté ou dans les locaux. Du coup quand les grands partent au CP, les parents demandent une dérog. pour les petits frères et sœurs aillent dans la maternelle qui est juste à côté! Heureusement pour l'instant tous nos enfants ne peuvent pas être répartis entre les 2 autres maternelles…
De tout cœur avec toi, Tinine.

Anonyme a dit…

c'est vrai , pas de querelles de clocher entre privé et public...nous sommes tous dans la même galère et il faut se battre pour défendre l'EDUCATION NATIONALE pour nos enfants , petits et grands car plus tard c'est encore pire ; Gardons l'esprit DE et ne ménageons pas notre peine pour les petits loulous qui nous sont confiés !
dany

Rozo a dit…

DUR DUR et hélas de plus en plus courant..mais surtout parents enseignants unis NE JETAIENT pas l'éponge!
Pas facile mais faut se battre...

Pascale a dit…

@ Rozo ...
Ne jetEZ ...

Citronnelle a dit…

Moi, je suis dans une grande ville et le représentant de la mairie qui assiste aux conseils d'école nous a bien dit que le préfet trouve qu'il y a trop d'écoles pour cette ville et le conseil municipal est sommé de réfléchir pour rassembler les groupes scolaires (= pas moins de 8 classes!). Mon école a 7 classes, elle est au milieu du quartier, un pédibus y fonctionne très bien...
Économiser des bouts de chandelles d'un côté , détruire la proximité (=le pédibus et le reste) de l'autre...
Cela me laisse perplexe...
Moi, j'aurai toujours du boulot mais je me pose des questions sur l'urbanisme...

Steph a dit…

En effet, privé ou public, même galère, comme dit Caroline : on marche partout sur la tête.
Et on dirait que ça ne va pas s'arranger, alors HAUT LES COEURS !

TataLelene a dit…

Pas de querelle... Faut le dire vite, dans mon village c'est le privé qui veut absolument imposer sa loi et que tous les élèves des écoles aillent dans la cantine du privé... C'est dommage....

Anonyme a dit…

Moi aussi j'ai été choquée par le propos concernant le privé.
Je suis enseignante dans le privé et même lorsque j'étais directrice je cherchais toujours à avoir de bons rapports avec l'école publique.
Concernant les enfants nous avons tous les mêmes objectifs, n'est-ce pas ?
Je comprends qu'une fermeture d'école soit inacceptable surtout pour des histoires de gros sous.
En ce qui concerne mon école, nous allons dépasser le seuil d'ouverture d'au moins 20 élèves dans 2 ans et nous ne sommes même pas sûrs d'ouvrir car nous n'ouvrons dans le privé que si une autre école privée ferme une classe. Et oui, c'est ça l'équité public/privé en Vendée : nous avons plus d'élèves que le public dans tous le département mais on nous accorde le même nombre de postes que le public, soit des classes surchargées comme à beaucoup d'endroits. Où est le bien des élèves dans ces cas-là ?
Nous sommes tous dans le même bateau, alors serrons nous les coudes !
Fisso85

véro a dit…

tout à fait d'accord avec Fisso85:
Privé/Public, même combat!!
notre objectif est le même: le bien des enfants !!
restons DE avant tout !!

Barbara a dit…

idem
on nous tire assez dessus
pas le peine de le faire entre nous

comme toujours y a du bon et du moins bon ds tout

Sophie a dit…

je suis bien d'accord... je pensais qu'au moins sur DE nous étions épargnés... gardons l'esprit ouvert!

virginie a dit…

coucou..Je connais bien le probleme etant moi meme parent d eleve et sortant d une "guerre de tranchee" contre une fermeture de classe (relayee parfois par Jack d ailleurs...)On a fait du bruit, on a squatté l ecole 7 jours( sympa les couchettes!!)on est passé sur france 3, Tl7( st etienne!!) tf1; les elus etaient avec nous mais rien n y a fait..on a perdu..et cela pour 2 eleves en moins que le chiffre..Foutu gouvernement.. Bon courage et ttes nos forces sont avec toi!!