dimanche 3 juin 2012

41


48 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci de le rappeler ! C'est pourquoi je refuse de participer à cette mascarade !

Marie-Pierre a dit…

je vais peut-être laisser tomber aussi, du coup...

Anonyme a dit…

En fait la fête des mères et moins problématique que celle des pères.
La disparition de l'obligation de faire quelque chose disparaît aussi peu à peu des écoles du fait de la réalité de la famille qui est soit monoparentale ou recomposée et qui pose toujours question à l'enfant : à qui j'offre le cadeau ?

phil a dit…

Et la fête des instits c'est pour quand???????????????????

phil a dit…

Cool...on arrête de se prendre la tête avec ça...chacun fait comme il le sent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!y'a plus grave sur terre!!!!!!!!!!
Sinon bonne fête à toutes les mamans du Monde!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

dany a dit…

oui , tout simplement :
" Bonne Fête " les mamans- DE ♥ ♥ ♥

Anonyme a dit…

malgrès tout, j'ai adoré le cadeau "fait main avec amour" de mes enfants et mon coeur s'est gonflé d'orgueil (oui oui, pas moins) quand mon fils m'a récité la poésie apprise dans le plus grand secret depuis plusieurs semaines pour MA fête...
Vanina

Barbara a dit…

oui
comme Phil
parce que "mascarade" c'est peut être un peut fort
et oui bien sûr y a une part commerciale aussi
et oui avec les familles recomposées c'est plus compliqué(pour avoir fait le même cadeau pour la maman la b mère la 'assistante maternelle ou celle de l'Ase ou plus douloureusement encore quand plus de maman
d'où la" fête des parents ,voire la fête pour ceux qu'on aime "souvent mise en place

on peut faire simple :poésie ou chant sans se prendre la tête aussi

d'ailleurs pour Pétain c'est pas totalement vrai il l'a réhabilitée mais elle existait déjà ;
'd'ailleurs ce n'est pas une fête francaise )
cf par ex

http://www.momes.net/dictionnaire/minidossiers/je-sais-tout/fete-des-meres-presentation.html


non ce qui est plus "gênant "c'est de ne pas fêter aussi les papas (même si mêmes problèmes vécus qu'au dessus , et aussi qd 2 mamans ou 2 papas ...

Barbara a dit…

gênant n'est pas le terme mais là je trouve pas sur le moment

Anonyme a dit…

C'est sûr, il y a tout ça, mais aujourd'hui, nos petits nous disent "merci maman pour tout ce que tu fais pour nous depuis que nous sommes nés, pour avoir soigné mes bobos, consolé mes chagrins, m'avoir cajolé, avoir passé toutes ces nuits sans dormir, merci de gérer le quotidien et me permettre de grandir et de m'épanouir sans penser à autre chose que d'être un enfant". Alors c'est vrai, tous n'ont pas cette chance et nous devons nous adapter à notre classe (comme il est dit plus haut, plus de maman, 2 mamans...), mais quand même je trouve que c'est beau de fêter les mamans.
Vanina

Anonyme a dit…

C'est sûr, il y a tout ça, mais aujourd'hui, nos petits nous disent "merci maman pour tout ce que tu fais pour nous depuis que nous sommes nés, pour avoir soigné mes bobos, consolé mes chagrins, m'avoir cajolé, avoir passé toutes ces nuits sans dormir, merci de gérer le quotidien et me permettre de grandir et de m'épanouir sans penser à autre chose que d'être un enfant". Alors c'est vrai, tous n'ont pas cette chance et nous devons nous adapter à notre classe (comme il est dit plus haut, plus de maman, 2 mamans...), mais quand même je trouve que c'est beau de fêter les mamans.
Vanina

Anonyme a dit…

La fête des inscrits c'es quand un parent ou un élève te dit merci de façon spontané et sincère. Cela peut-être rare comme fréquent tout dépend de notre travail et des élèves qui nous sont confiés....

Barbara a dit…

mais je suis bien d'accord Vanina !

Anonyme a dit…

Mascarade ou pas(=Situation dérisoire, mise en scène fallacieuse.), Pétain ou pas, moi je n'aimerais pas que mes enfants attendent la fête des mères pour me faire une surprise, participer à la maison, me dire ce qu'ils ont de gentil à me dire ... Les fêtes de ..., les journées de..., je n'aime pas que l'idée de construire un monde comme ça. C'est tous les jours qu'on doit se soucier des mères, des pères, des femmes, du handicap, de la solidarité, du sida ... et des Atsem !

Adouïa a dit…

D'après moi, la fête des mères n'a pas aujourd'hui le même sens qu'en 1941.
Et comme l'a rappelé Barbara, elle existait avant Pétain et elle est internationale.
Ne pas fêter les mamans et les papas à cause du maréchal, ce serait un peu comme ne pas fêter noël à cause de coca-cola ou des catholiques. Je pense que ces fêtes ont leur place dans le calendrier.

Sanschichis a dit…

Pétain, St Moulinex... je n'ai décidément aucune envie de conditionner mes élèves à ce cadeau obligatoire. Il faut les voir quelques années plus tard, la veille de ce grand jour, se creuser les méninges devant le rayon d'électroménager: "Cette friteuse a tout de même l'air mieux que celle de l'an dernier. Oh! Une centrale vapeur, elle doit en rêver! Ouf! J'ai trouvé!"

caro a dit…

Je suis partagée c'est vrai mais à cause des situations familiales compliquées plutôt qu'à cause du maréchal !!!!
En même temps, je suis là avant tout pour les enfants (parce que leurs parents... pas toujours...)et cela leur fait si plaisir... Très franchement, fallait voir le coeur qu'ils y ont mis et leur fierté après!!! Alors même si c'est lourd (chercher une nouvelle idée chaque année, et qui ne coûte pas trop et qui ne prenne pas trop de temps etc...) je "vote" pour que les enfants continuent à préparer quelque chose à l'école. Et même si je sais que certaines "mamans" n'en font aucun cas (j'ai assisté à la mise à la poubelle d'un cadeau avant même d'être sortie de l'école par une maman alors que je cherchais mon fils!!!), certaines sont très contentes et leurs enfants le sont toujours!!!!
ET je fais toujours un cadeau pour la fête des pères aussi !!!!
En cas de situation compliquée, l'enfant le fait pour une personne qu'il aime, voire pour lui-même et je n'ai jamais eu de soucis.

Barbara a dit…

*@Caro tout pareil
*anonyme de 14h09
évidemment
mais ça n'empêche pas
et en temps qu'adulte je ne pense pas n'aimer et ne le dire à ma maman qu'aujourd'hui
mais je ça ne m'a pas empêché de lui téléphoner auj
quant à une fête ou un gâteau -gouter
on se fiche "du" jour
et certes y a la pression sociale (c''est pour ça que je dis halte à la surenchère du cadeau; mais je me vois mal expliquer aux pts bouts que non, ben cette année vous rentrerez à la maison sans rien de préparé parce que ...

je sens que les commentaires vont grossir

...
allez moi j'aimerais bien pouvoir faire un bisou à ma maman auj au lieu de dire des bêtises sans aucune importance devant un écran!
je repars là!

Anonyme a dit…

On s'en moque que ça vienne de Pétain. Quitte à avoir une fête des mères, c'est vrai que ces cadeaux sont largement plaisants.

Anonyme a dit…

Pétain...1941...Aïe ! j'ai du mal à m'en foutre ! Et je vous assure que les élèves adorent fabriquer plein d'objets, tout au long de l'année, pour papa, pour maman, pour ceux qu'ils choisissent, et ils s'appliquent, ils y mettent du coeur... ils n'ont pas besoin de la fête des mères !

Barbara a dit…

je répète
ça vient PAS de Pétain
car dans ce cas moi non plus je ne m'en foutrais pas mais alors pas du tout

Anonyme a dit…

Non ce n'est pas Pétain, c'est vrai, mais quand on regarde de près les vraies origines au début du 20e en France, ça trempe dans le même jus !

Barbara a dit…

pfffff la prochaine fois, je penserai mais ne commenterai pas ça me fatigue toutes ces polémiques ces prises de tête ...

McdsM a dit…

Et voilà pourquoi, j'ai toujours été réticente à ce jour...les passages obligés me révoltent !
J'aime l'amour tous les jours !

Coline a dit…

Ayant toujours été contre cette fête pétainiste
et l'ayant en plus très mal vécue enfant puisque je n'avais pas de maman en vrai
je ne l'ai jamais évoquée à l'école, tant que j'ai eu des C3.
Débarquée en PS, j'ai zappé aussi.
Gros scandale de mes collègues maîtres-formateurs
je m'en foutais
mais une maman est arrivée en pleurant parce que le dimanche elle était seule avec sa fille et que c'est le seul cadeau qu'elle aurait eu...
Le lendemain on a fabriqué des pains en forme de cœur, puis préparé un cadeau des parents
mais je n'ai jamais retenté la rébellion avec des petits...

Coline a dit…

La fête des mères existe aussi dans d'autres pays où Pétain n'a jamais œuvré...
La seule chose qui me gêne, c'est quand c'est compliqué à la maison...

Barbara a dit…

j'ai eu plusieurs fois des cas "compliqués"
deux mamans et pas de papa à la maison
plus de maman 'abandon de domicile "
enfants placés
maman morte

d'où la tendance à adhérer en effet vers une date collective fêtes des parents ou plus largement "fête pour ceux qu'on aime"
c'est certes pas toujours facile à gérer mais les enfants en parlent de toute façon
ignorer le problème ne me semble pas être la meilleure solution après c'est comme tout il faut voir le contexte les différents éléments en parler avec les collègues quand c'est possible (...) bref rien de figé mais adapter et surtout faire comme on le sent sans mentir ou se voiler la face

Dany a dit…

polémique ou pas , moi , ce soir , je pense à l'une des mamans de notre école dont la petite fille ' adorable , vraiment ) est décédée il y a un mois ...... alors Pétain , les recomposées , les monoparentales ......pas grave , tant que l'on peut se bisouiller pcq notre maman , là , aujourd'hui , elle n'a pas pu embrasser sa petite fille et ça , à mon avis , c'est le plus terrible qui puisse nous arriver !

Anonyme a dit…

mon fils de 13 ans m'a offert un coeur en légo qu'il a fabriqué en cachette...
Et moi j'ai juste téléphoné à ma maman...
Ce n'est ni pétainiste ni commercial!!
Je suis toujours tentée par la fête des parents ou des "gens qu'on aime" mais même les élèves de CM2 sont attachés à la fête des mères!!! et puis pour les situations difficiles le dialogue est toujours bon!

Anonyme a dit…

Bien dit Barbara (qui ne veut plus polémiquer;))Il est vrai que ça remue des souvenirs, mais à voir l'ardeur de mon Lucas à écrire son poème et emballer son cadeau pour sa maman, alors qu'il ne peut pas copier correctement 2 lignes dans son cahier, je me dis que ça valait la peine. Bien sûr que nos enfants nous aiment tous les jours et qu'ils nous le montrent sans aller acheter la dernière friteuse, mais ces parenthèses dans notre vie de fous, où on s'accorde à être heureux tous ensemble, ça fait du bien... et je ne trouve que ça n'a rien d'obligé. Moi aussi j'étais seule avec mes enfants aujourd'hui et je remercie la maîtresse et la nounou, et le super marché qui a offert des fleurs! ET J'AIME MES ENFANTS aujourd'hui et tous les autres jours.

Pimj a dit…

Sûr qu'il y a des situations compliquées auxquelles il faut parfois s'adapter...
Sûr que ça nous fait cogiter...
Et je ne m'attends guère à un merci...
Mais les enfants ont les yeux qui brillent quand ils partent avec leur petit cadeau, et c'est ce qui compte...

z*z* a dit…

Ben oui, moi aussi , j'ai connu toutes les situations difficiles citées ci-dessus, je me suis interrogée chaque année avant de lancer toute une classe sur un projet de fête des mères, pères et/ou ceux qu'on aime...Et je me suis rebellée, ravisée, et j'ai questionné : Pétain/pas Pétain, les traditions et tout le reste. Et puis cette année, c'était ma dernière fête des mères en classe...Parce que moi aussi, j'ai perdu un fils et cette semaine j'ai été une mauvaise instit, plongée dans mon chagrin de maman. Alors, pour toutes les années à venir, je préfèrerai faire honnêtement mon métier et laisser mes élèves célébrer en privé cette fête (et les autres fêtes familiales)

Anonyme a dit…

Moi je vous souhaite à tous beaucoup de parenthèses de bonheur dans cette vie de fous.
Mais surtout que ces parenthèses n'en restent pas, que "cette vie de fous" devienne une parenthèse et vous verrez, plus besoin de toutes ces journées et fêtes de quelque chose...

Anonyme a dit…

si la fête des mères est une mascarade, que dire de Noël ????

bien sûr il ya de plus en plus de familles décomposées / recomposées mais les enfants même petits savent très bien qui est leur vraie maman / leur vrai papa et au pire, on peut toujours faire faire 2 cadeaux ...

je trouve dommage de tout dénigrer, certes on n'attend pas ce jour pour aimer nos mamans, mais moi j'ai été vraiment contente de passer ma journée entourée de mes enfants avec ma maman et mes enfants étaient vraiment ravis de m'offrir leurs cadeaux faits mains avec amour !

personne n'oblige personne à faire quelque chose en classe mais les enfants attendent en général avec impatience de fabriquer quelque chose pour leur maman ... et si ça leur fait plaisir et qu'ils sont motivés alors je dis oui, n'en déplaise aux esprits chagrins

Anonyme a dit…

Il y a deux ans, quand il était en PS, mon fils m'a fabriqué un bracelet en pâte à modeler autodurcissante. (Il l'a fabriqué avec sa grand-mère, parce que son école a décidé de ne pas se prendre la tête avec ces fêtes, et ils ne font rien du tout). Les perles du bracelet ressemblent à des boules de chewing_gum mâché, je m'en fiche, je l'adore. Je l'ai mis à l'oral du concours, même pas peur! :-P
Il m'a porté bonheur.
Avec ma classe de GS, nous avons fait un joli cadeau cette année. Les enfants étaient fiers et ravis!
Léa

Anonyme a dit…

ben oui moi aussi je n'étais pas vraiment pour ces fêtes commerciales,mais je m'y pliais de bonne grâce ... Et puis une année, n'ayant pas pu terminer à temps l'objet pour la fête des mères (ce que j’avais expliqué aux enfants et qui avaient bien compris que ce serait pour le week-end suivant, nous avions en cours un projet que nous ne pouvions pas reculer)je me suis littéralement fait agressé par une mère qui ne comprenait pas qu'on ne l'aie "pas avertie" selon ses termes....
Après lui avoir demandé de se renseigner auprès de son fils, j'en parle à l'occasion à mon inspecteur qui m'a répondu ceci : "la fête des mères n'est pas au programme que je sache..." du coup, je n'ai plus aucun scrupule de ne pas la faire en classe. Mieux, depuis j'ai remarqué qu'aucun enfant (en maternelle) ne la réclame !!! ils ne sont pas "formatés" comme les adultes ! en revanche nous faisons régulièrement des bricolages qu'ils emportent avec plaisir pour leurs parents, mais pas CE jour précisément parce que quelqu'un un jour l'a décidé !!! ... c'est peut-être aussi ça apprendre à avoir son libre arbitre .... l'important est qu'ils sachent dire à leur maman je t'aime sous quelque forme que ce soit ...

Anonyme a dit…

eh bien en ce moment,on dirait que Pétain revient sournoisement ... après "le vrai travail", "la fête des mères", qu'il n'a pas inventée, certes, mais bien remise au goût du jour ... ses idées semblent faire du chemin !
ah tiens ! il n'avait pas pensé à la fête des grand-mères (et pourquoi pas les grand-pères ??? ce serait normal non ?), mais du coup les commerciaux lui ont emboîté le pas !!!!

Anonyme a dit…

Je fais faire un cadeau et une carte à mes élèves avec plaisir (parce qu'ils sont contents de la faire) mais j'aimerais bien avoir un petit écho de la part des mamans, savoir si ça leur a plu ... et ne surtout pas en voir débarquer le vendredi soir précédent en réclamant (parfois même assez agressivement) leur cadeau comme un dû, alors que je n'ai pas vu le gamin de la semaine !!!

Anonyme a dit…

Je suis très contente que ce soit ma fête parce que j'ai eu... des enfants.
ansoph

Sophie a dit…

il me semble que Jack a préparé des cadeaux avec ses élèves ;) et moi j'ai surtout lu le texte (et non l'origine du texte) et je vois que c'est ma fête tous les jours car j'ai la chance d'avoir des enfants faciles et un mari adorable (non ça va, ce n'est pas tout tout rose non plus, mais moi aussi j'ai mes défauts, mes enfants et mon cher et tendre ont le droit d'avoir les leurs ;) )
et aujourd'hui, mes élèves étaient nombreux à me dire que leur maman avaient pleuré parce qu'elles étaient super contentes de leur cadeau et j'ai eu pas mal de retours écrits dans le cahier de vie, et ça... ce bonheur là, ça n'a pas de prix ♥♥♥

Anonyme a dit…

Un peu d'humour... noir pour agiter tout le monde : pourquoi ne pas offrir, ce jour, une jolie boite décorée avec amour et remplie de...pastilles Vichy ?

Barbara a dit…

ah ah ah!

Kti a dit…

Moi, je ne le fais pas dans ma classe non plus. J'explique cela en disant que c'est une fête personnelle et que nous, institution, n'avons pas autorité pour influencer la célébration de telle fête ou de telle autre. Par contre , il y a dans le fond de la classe du matériel, des livres de poésies, de bricolage ... pour que ceux qui le souhaitent préparent quelque chose. Cette année , sur une classe de 31 Cycle III, 3 ont préparé quelque chose... Édifiant, non?

Anonyme a dit…

BAh, sur ce coup, le "Maréchal" fait juste un peu de morale. Parce que, même aujourd'hui, qui n'a jamais demandé "fais un effort en classe", "ne te dispute pas", etc... Disons que c'est gentillet. Après, les collègues qui veulent pas de fête commerciale, ben, quand on fait une kermesse, c'est quand même plutôt pour gagner des sous et pas tellement un moment rare de transmission de valeurs éducatives ou de travail de compétences transversales... Perso, je le fais pas tous les ans, mais c'est parce que c'est pas mon truc et que donc j'anticipe pas et que donc, beh, trop tard ;) Sinon, ça me gène pas plus que ça. En tous cas moins que le "travail famille patrie" sur l'affiche ;) [Benoît]

Sonia Lecomte a dit…

"La disparition de l'obligation de faire quelque chose disparaît aussi peu à peu des écoles du fait de la réalité de la famille qui est soit monoparentale ou recomposée et qui pose toujours question à l'enfant : à qui j'offre le cadeau ?"
Ben à ma maman !!!
Famille recomposée oui, mais on n'a toujours qu'un seul père et une seule mère et c'est du vécu, il ne viendrait pas à l'idée de mes enfants, d'offrir un cadeau de fête des pères à leur beau-père même s'ils l'aiment beaucoup...
Je ne crois pas que les enfants se posent cette question. Restons simples...
Tout est commercial aujourd'hui, la moindre occasion est prétexte à nous faire consommer. A nous de ne pas céder à cette frénésie de consommation en favorisant le "fait main".
Nous n’avons rien acheté pour la fête des mamans et rien pour la fête des pères. Un dessin, un poème, un bisous, c'est ce que je transmet à mes enfants...
Et bien sur que c'est tout les jours la fête quand on est parents, même quand c'est au second degré ;-)...
Bonnes fêtes à toutes et tous !!!

Anonyme a dit…

l'école est de plus en plus décriée, j'ai décidé d'alléger le programme du futile... Quand j'ai décidé cela de parents sont venus me voir en m'expliquant "L'IMPORTANCE" de cette fête. Je leur ai demandé ce qu'ils avaient fabriqué avec leur enfant les années précédentes: j'attends toujours la réponse. Si cela est si important, qu'ils se bougent les fesses!
Marre qu'on attende tout et n'importe quoi de l'Ecole!
(en plus si c'est pour entendre dire que ce que le minot a fabriqué c'est moche...)

Tilékol a dit…

Mascarade ?
Commercial ?
Futile ?

Mascarade les yeux du petit enfant de moyenne section qui est tout heureux de faire une jolie carte pour sa Maman chérie et qui y met tout son coeur ?

Commercial le collier en pâte Fimo ou le cadre photo dans une assiette en carton peinte à la gouache et vernie ?

Futile un petit instant de bonheur ? Oui, futile, donc indispensable.

On peut toujours trouver des points négatifs à tout.

Par exemple : le soleil est mon ennemi, il donne le cancer ! Ne jamais avoir un chat à la maison, ça refile des allergies ! Ne mangez pas de gâteau, ça fait grossir !

Le point négatif de la fête des mères, c'est lorsqu'on lui cherche des points négatifs :-)

Anonyme a dit…

Mon dernier, en 6ième, m'a demandée ce que je faisais faire à mes élèves pour la fête des pères. Il a voulu faire une petit qq chose pour son papa... c'est que d'l'amour !